Maison de qualité

Maison de qualité
On ne fait du bon qu'avec du très bon ( Prosper Montagné )

mercredi 30 novembre 2011

A découvrir par Alain Kritchmar, 5 Masterchefs ont fait le "boeuf"

Quand 5 anciens Masterchefs se rencontrent et s'associent pour faire un "boeuf" ça donne ça :
Olivier Lemesle, Christine Bouthors et Frédéric Pfeferberg en Ouverture, Léa Grivaut pour un Acte, Patrick Pouilliart et Frederic Pfeferberg pour le Final, au pupitre, Ludovic Mège. Le lieu, le Coffee Chic à Saint-Maur. Pas mal la partition pour des amateurs, certains plats étaient même plutôt bien tournés. En tout cas ils se sont bien amusés et nous aussi. Une certaine maestria s'est dégagé de leur partition, ils jouaient pour la première fois ensemble et si j'ai bien compris, il y aura d'autres représentations de prévues partout en France mais aussi en Europe. Les interprètes ont quitté la scène sous les applaudissements à la fin de la représentation, des bis pour certains, le rideau s'est baissé vers minuit trente et les acteurs sont tous rentrés à la maison (en principe... mais il est d'usage de ne pas se quitter et de faire la fête après une représentation réussie )

 La distribution 

Les pleurotes à la crème et jus d'orange et la crevette poêlée sur une réduction d'échalote à l'huile de Kalamansi par Olivier Lemesle

Le velouté de châtaignes torréfiées, écume et chips de Bresaola par Christine Bouthors


La soupe crémeuse d'asperges, émulsion de cabillaud, sashimi de cabillaud mariné à l'huile d'olive par Frédéric Pfeferberg 

Le canard poêlé, émulsion de dinde, espuma de pommes de terre et girolles sur des chips de pommes de terre, lit de roquette, vinaigrette balsamique par Léa Grivaut

Soufflé glacé au Limoncello du Pays de Menton et sa glace, zestes de citron de Menton confits, Macaron chocolat-violette et macaron citron par Frédéric Pfeferberg et Patrick Pouilliart


Sous nos applaudissements et nos remerciements

6 commentaires:

  1. L'essentiel est de ne pas terminer au violon pour abus de boisson
    Gégé

    RépondreSupprimer
  2. En fait je viens de comprendre pourquoi l'on dit une batterie de cuisine
    Philippe

    RépondreSupprimer
  3. Avec des feuilles de guitare en plus ça aurait sonné encore plus fort
    Un pâteux

    RépondreSupprimer
  4. la cuisine c'est comme le théâtre c'est une représentation journalière qui demande chaque jour une remise en question de nous-mêmes
    Daniel

    RépondreSupprimer
  5. Merci de donner une chance à des amateurs merci aussi d'ouvrir au maximum les informations merci enfin pour votre humour et votre gentillesse
    Béatrice ( ex masterchef)

    RépondreSupprimer
  6. une cuisine de haute volée, qui ne demande qu'à être refaite! bravo aux masters chefs

    RépondreSupprimer

Archive du blog