Maison de qualité

Maison de qualité
On ne fait du bon qu'avec du très bon ( Prosper Montagné )

lundi 12 mai 2014

Du temps que régnait le Grand Pan...

Georges Brassens l'a chanté :

Du temps que régnait le Grand Pan
Les dieux protégeaient les ivrognes
Un tas de génies titubants
Au nez rouge, à la rouge trogne  

Au 20 de la rue Rosenwald, entre le XIV et le XV ème arr,  Benoit Gauthier à présent seul aux commandes, a créé ce bistrot qui a su garder son charme d'antan. Le Grand Pan c'est un comptoir en zinc, des menus sur ardoises, un vieux carrelage et du parquet. Du côté du bar une grande table d'hôte accueille les convives, du côté salle c'est plus cossu pour des agapes plus intimistes.
Benoît, natif de Brive, après des formations au Grand Véfour et au Trou Gascon d'Alain Dutournier, a travaillé avec Christian Etchebest au Troquet comme sous chef. C'est ce dernier qui lui mettra le pied à l'étrier et qui  l'encouragera tout en l'aidant financièrement à monter son restaurant. 
La viande est à l'honneur au Grand Pan. Agneau de lait des Pyrénées, pantagruélique côte de boeuf, de veau ou de porc pour deux servies à volonté avec frites maison et mesclun.  Les coquilles viennent d'Erquy, le homard de Bretagne, le bar c'est du << petit bateau>> (rien à voir avec les vêtements pour les mômes) et tous les légumes sont de chez Annie Bertin. Vous vous rafraîchirez avec un vin " de soif" livré en tonnelet et remis en pots de 50 ou 100 cl, vous dépenserez une cinquantaine d'euros à tout casser et si vous avez encore faim en sortant vous pourrez m'engueuler, c'est que je suis vraiment un mauvais chroniqueur gastronomique totalement à côté de la plaque ! 










Le Grand Pan
20 rue Rosenwald, 75015 Paris
Tél:01 42 50 02 50


 

3 commentaires:

  1. du coude à coude mais c'est bien quand même
    Damien

    RépondreSupprimer
  2. Bonne adresse pour les amateurs de viande et même pour les autres dans un quartier tranquille où l'on peut se garer
    Jean-Jacques

    RépondreSupprimer
  3. Dans les meilleurs bistrots de la région parisienne toujours plein de monde, une très bonne table
    Anne S.

    RépondreSupprimer

Archive du blog