Maison de qualité

Maison de qualité
On ne fait du bon qu'avec du très bon ( Prosper Montagné )

vendredi 18 avril 2014

David Rathgeber à l' Assiette

A force d'entendre Aurélie (Sartres) et Alain (Cohen) dire du bien de l'Assiette rue du Château dans le XIVème, j'ai fini par y faire une petite visite. Pour une fois je vais être un peu ramier et vous raconter ce que dit Alain Cohen sur ce jeune chef plein de talent:
Alain Cohen, extrait de <<J'ai croqué un Chef>> aux éditions Laymon : 
<< David Rathgeber fait partie de ces jeunes apprentis qui eurent la chance de croiser la route d'Alain Ducasse et d'avoir été choisi par le Chef pour faire partie de sa garde prétorienne. Arrivé en "Ducasserie" à l'adolescence, il aura occupé tous les postes, assumé toutes les corvées, subi toutes les épreuves...et gravi tous les échelons jusqu'à devenir le chef du mythique Benoît, un des rarissimes bistrots étoilés du guide Michelin et une des plus belles salles de restaurant de la capitale. Je l'avais croisé au Plaza Athénée à l'époque où Christophe Moret battait tambour pour me faire entrer dans toutes les cuisines du groupe. Mais c'est lorsqu'il prit le poste de Chef à l'ouverture du restaurant Aux Lyonnais que je découvris cet animal étrange qui allait devenir un véritable ami. David est un loup solitaire doublé d'un chef de meute...une forme de schizophrénie affective! Les bras grands ouverts mais les points serrés...La gueule aussi, grande ouverte ! Et pas la langue dans sa poche, dans la poche de personne d'ailleurs. David Rathgeber est un <<Chef-Propriétaire>> qui est Chez lui! Il nourrit ses clients avec une générosité en voie de disparition, mais ne se laisse jamais emmerder... A bon entendeur...Merci !
C'est sans doute grâce à David que <<J'ai croqué un Chef>> est né, c'est lui qui un jour commanda à Aurélie un portrait d'Alain Ducasse pour l'accrocher dans son restaurant L'Assiette en hommage à celui qui lui avait tout appris (ou presque) et qui l'avait présenté à Lulu. Cette Pasionaria du 14ème arrondissement qui comptait François Mitterand comme habitué cherchait un digne successeur pour reprendre son établissement. Chez Lulu. Elle s'était adressée à Alain Ducasse pour lui demander conseil. Généralement, c'est celui qui s'en va qui fait un cadeau d'adieu. Pour David, ce fut l'inverse. Lorsqu' après 15 ans de bons et loyaux services, il informa le Chef qu'il voulait ouvrir sa propre affaire, celui-ci lui souhaita bonne chance et lui apporta l'Assiette sur un plateau. L'Assiette de David Rathgeber, mais surtout l'Assiette de tous les fans de cuisine traditionnelle, ensoleillée... et brillante !
Un seul regret : qu'Aurélie n'est pas été présente lorsque le Chef, après avoir déjeuné chez David, tomba nez à nez avec son propre portrait, une petite toile peinte à l'huile: un portrait qui sortait tout droit de la renaissance...un bijou ! Et dans les yeux d'Alain Ducasse une émotion que nous raconta David et dont il fut le seul témoin>>.
Alors dans tout ça ? Je confirme, c'est le "pied". Je n'ai pu m'empêcher d'envoyer des textos à Aurélie pendant mon déjeuner pour lui raconter mes quenelles sauce Nantua et la crème au caramel-beurre salé, une véritable tuerie !!! c'est peut-être la meilleure que j'ai goûté dans ma vie de gourmand...Une seule hâte c'est d'y retourner très vite afin d'y organiser en novembre un chapitre avec une trentaine de <<Montagné>> triés sur le volet, une adresse comme celle-là ça se mérite.
ps: je vous rappelle le très bon bouquin de mes amis Aurélie et Alain <<J'ai croqué un Chef>> petite merveille à déguster sans modération, je crois savoir qu'une suite est en préparation...


Au centre, David Rathgeber

 La sardine dans tous ses états!!!

Quenelles de merlan sauce Nantua 
(aussi bonnes qu'au Bellecour rue Surcouf, vous vous souvenez ?) 

Crème caramel au beurre salé

 La même pour vous montrer l'intérieur (mortelle !) 

J'ai cru que c'était Andy Warhol, mais comme il est mort, c'est sur que c'était pas lui, je devais être bourré en sortant du restaurant. 


 L'Assiette, 181 rue du Château, 75014 Paris
tél: 01 43 22 64 86
(carte de 40 à 60€) 
Réservations souhaitées, comme toute les bonnes adresses, c'est plein !


7 commentaires:

  1. Une grande adresse ! Merci Alain, ça n'a m'étonne pas que ça t'ai plu ! Bise Aurélie

    RépondreSupprimer
  2. Vous êtes certain que c'était pas Warhol revenu d'entre les morts ?
    Laetitia

    RépondreSupprimer
  3. Nous connaissons l'Assiette effectivement très très belle adresse à recommander, David grand chef bourré de talent
    Dominique, Christian

    RépondreSupprimer
  4. Mon adresse préférée quand je suis sur Paris , je ne manque jamais le détour
    Anne S.

    RépondreSupprimer
  5. allez n'ayons pas peur des mots , l'un des meilleurs bistrots de la capitale , dans le top five sans aucun doute
    Ben

    RépondreSupprimer
  6. Bravo d'indiquer dans votre précédent article pourquoi certain restaurants ne marchent pas. Quand on se fait allumer, quand c'est limite bon etque l'on a la soupe à la grimace, pas besoin de se poser de questions, les clients désertent, viennent une fois et ne reviennent plus. Expérience catastrophique au Dodin de chez Mark Singer il y a quelques semaines, je n'y mettrai jamais plus les pieds, les autres clients certainement non plus , 3 tables pour un déjeuner, c'est navrant, mais mérité.
    José

    RépondreSupprimer
  7. Très bon chef David Rathgeber, beaucoup de savoir faire, généreux et sympathique

    Bravo Chef

    Monique

    RépondreSupprimer

Archive du blog