Maison de qualité

Maison de qualité
On ne fait du bon qu'avec du très bon ( Prosper Montagné )

jeudi 11 octobre 2012

Prosper à découvrir par Alain Kritchmar, Le Casse Noix, deux ans déjà

Savez-vous ce qui me fait vraiment plaisir ? c'est quand je vois un bistrot comme le Casse Noix qui est blindé midi et soir. Je vous avais parlé de Pierre-Olivier Lenormand, ex bras droit de Bruno Doucet à la Régalade rue Jean Moulin, ça fait maintenant deux ans qu'il a ouvert son bistrot et sincèrement ça cartonne. Pourquoi ça cartonne ? parce que comme son ami Bruno, ce garçon a tout compris : la qualité, le savoir-faire, l'accueil et le tarif. Ses tarifs eux n'ont pas bougé depuis l'ouverture, on y déjeune ou dîne pour 30/35€, c'est super bon, copieux, on y trouve la bonne ambiance du bistrot à l'ancienne, un service efficace et sympathique. En réunissant tout cela pourquoi que ça ne marcherait pas ? Les clients ne sont pas des gogos, ils savent reconnaître une bonne adresse, une adresse où l'on ne se moque pas d'eux, une adresse où on les prends au sérieux, où on leur donne "à manger" comme qui dirait un certain Jean-Luc Petitrenaud.
Alors le succès vient au rendez-vous, il est présent, s'installe et perdure et c'est bien pour nous "pôvres" pêcheurs coureurs de nouveautés branchées.  On s'émerveille de trois échantillons dans son assiette en se  demandant angoissé si ce sont les amuses bouche que l'on a devant soit, tout en espérant que l'on  nous apporte de quoi  se restaurer un peu plus, s'étonnant brusquement que le repas soit déjà terminé. On se fait tellement couillonner ( pardonnez ma vulgarité mais les autres verbes n'étaient pas assez forts ) que lorsque l'on trouve une adresse comme celle-là, on y va, on y retourne et on la garde en réserve pour les jours de blues histoire de se remonter le moral . Amen !




 Fricassée de girolles, oeuf poché, émulsion crémeuse de champignons

Raviole de gambas, bouillon de coque, crème montée

 Pieds de cochon panés tout simplement


Pressé de volaille au foie gras, méli-mélo de salade d'automne

 Les rognons de veau rôtis sauce échalote et champignon, purée à la moutarde de Meaux 

 Épaule de cochon et son petit salé aux lentilles


L'agneau, la semoule, les petits légumes


La bavette aux échalotes comme aux Halles


Pavé de cabillaud, pommes de terre écrasées et étuvée de poireaux

 Profiteroles vanille/chocolat

Riz au lait à la vanille Bourbon, caramel au sel de Guérande








Le Casse Noix
Pierre-Olivier Lenormand
56 rue de la Fédération, 75015 Paris
tél: 01 45 66 09 01
(fermé samedi/dimanche)














10 commentaires:

  1. dans les meilleurs bistros parisien actuellement
    Keneth

    RépondreSupprimer
  2. un restaurant comme on aimerait beaucoup en trouver sur Paris malheureusement ils ne sont pas légions , je rajouterais l' Entregeu , l'Assiette , la Régalade et quelques autres Noémie

    RépondreSupprimer
  3. Je connaissais déjà la cuisine du chef quand il était à la Régalade , il a continué dans la même ligne , c'est top du top du top une superbonne adresse
    Baltha

    RépondreSupprimer
  4. Mon cher Alain je suis d'accord totalement à 500% avec vous , les échantillons que certains restaurantsservent en guise de créations artistiques ça me gonfle aussi un max . Je ne suis pas un adepte uniquement de la choucroute garnie ou du cassoulet de Toulousin mais un bon plat de ménage bien présenté et bon de surcroit c'est tout de même un plaisir qdont ne faut pas se priver , les bons bistros oui , les fioritures petits doigts levés pour touristes jamais !
    Bobosse

    RépondreSupprimer
  5. J'habite le XIV , l'Assiette est une très bonne adresse, j'en suis voisin c'est pratiquement ma cantine , j'aime aussi Jadis et la Cerisaie
    Benoit

    RépondreSupprimer
  6. Des bons bistrots il y en a tout de même pas mal : Le Baratin, Astier, Jeu de Quilles, le restaurant du Marché, Georgette on pourrait en citer un paquet
    Romuald

    RépondreSupprimer
  7. le Baratin je demande à voir, le patron à ses têtes et les autres sont traités à la volée. pas normal tout le monde doit être logé à la même enseigne, quand à la cuisine il n'y a pas de quoi faire le déplacement jusqu'à là-bas, je botte en touche
    Mourad

    RépondreSupprimer
  8. D'accord avec Mourad pour le Baratin, je suis sorti avec un creux à l'estomac quand à l'accueil il est à revoir
    Dina

    RépondreSupprimer
  9. J'ai connu Astier du temps de sa splendeur, ça a bien baissé depuis malheureusement depuis le départ de l'ancien propriétaire , dommage c'était une belle adresse Tristan

    RépondreSupprimer

Archive du blog