Maison de qualité

Maison de qualité
On ne fait du bon qu'avec du très bon ( Prosper Montagné )

jeudi 5 février 2015

A découvrir par Alain Kritchmar, Décidément je n'aime pas "ça"

Mes deux petites filles voulaient y aller, alors comme je ne peux rien leur refuser j'ai cédé...ô rage, ô désespoir ô nourriture ennemie, que n'ai-je donc tant vécu que pour cette boulimie...Habituellement je ne descends jamais un établissement, mais là c'est plus fort que moi il faut que je cafarde, que je dénonce, que je me libère, que j'expulse ! L'établissement c'est l'un de ceux qui ont comme enseigne le clown qui ressemble à celui de Stephen King  dans <<Ça>>. Vous savez ce clown qui fait peur, celui qui sort des bouches d'égout et qui vient vous chercher pour vous emmener et vous faire disparaître je ne sais où. Déjà en lisant le bouquin j'avais les chocottes et là rien que de le voir à l'entrée du restaurant j'étais un brin refroidi. Je passe la porte, ça sent la frite, pas la bonne odeur de frite comme on a l'habitude d'olfacter( cherchez pas le mot existe ) à la maison ou dans les "bonnes maisons" mais la frite qui attend, celle qui est en stand-by et qui n'a qu'une impatience c'est d'arriver dans le petit cornet, elle est tiède, mollassonne et sans aucune saveur. Écran tactile pour la commande (c'est l'une de mes petites filles qui tape, moi j'y comprends rien) et au bout de quelques minutes, nous voilà avec un ticket comme à la Sécu ou au bureau SNCF pour réserver un train.
49, c'est nous. Deux plateaux sur le comptoir et ça charge. Le problème c'est que la jeune fille pose les frites et les potatoes en premier et que nous attendons 7/8 minutes pour avoir le reste de la commande. Quand le reste arrive les pommes de terre sont froides et je demande qu'on ai l'amabilité de m'en remettre des chaudes. Regard hostile et plein de reproches, c'est qui cet emmerdeur ?
-Mademoiselle, il manque les compotes, elle me balance les pom'pote toujours avec son regard plein de réprobation, décidément ce type est une vraie plaie !
Alors ? : les nuggets sont tièdes et spongieux, la sauce de la salade n'en parlons même pas, les pommes de terre je vous les ai déjà raconté, quand au burger, mon dieu c'est tellement simple de faire bon, alors pourquoi se casser la tête à faire mauvais ??
Heureusement certain "street food " font beaucoup mieux, allez donc faire un tour le samedi matin au Marché d'Adamville à Saint-Maur-des-Fossés, une camionnette avec de fabuleux burgers vous y attendent. Tout est fait "camion" ou en prépa au labo (même le pain, oui madame) la viande c'est de la Charolaise, la frite c'est de la fraîche, salade, tomate ont l'impression de sortir du jardin et la sauce qui accompagne c'est pas dans un petit contenant fermé sous vide, c'est de la bonne , de la vraie, de la préparée avec amour, tendresse et savoir faire.  


Pas en forme le clown, hein ?


5 commentaires:

  1. j'ai testé le burger Saint-Maurien, vaut le détour
    Damien

    RépondreSupprimer
  2. le problème est que Mac Donald attire la clientèle jeune avec de petits cadeaux, one ne fait pas avancer un âne sans une carotte Caroline

    RépondreSupprimer
  3. toujours autant d'humour mon cher Alain je me régale avec vos commentaires
    Maxime

    RépondreSupprimer
  4. formidable ce qui a été fait sur le marché à St Maur super conviviale et super stand bravo à tous Véro

    RépondreSupprimer
  5. visité plusieurs établissements dont la propreté laissait à désirer , absence d'hygiène et crasse parfois
    Karine

    RépondreSupprimer

Archive du blog