Maison de qualité

Maison de qualité
On ne fait du bon qu'avec du très bon ( Prosper Montagné )

vendredi 21 septembre 2012

Prosper à découvrir par Alain Kritchmar, Le Cerf à Marlenheim

Le Cerf c'est l'histoire d'une famille, les Husser. Paul Wagner l'arrière grand-père créa en 1930 ce relais de poste qui se fit rapidement une réputation gastronomique pour obtenir dès 1936 sa première étoile au Guide Michelin. Sa fille et son gendre n'ayant pas l'âme hôtelière, il légua poêles et casseroles à son petit-fils Robert. Passé par l'école hôtelière, Robert resta fidèle aux traditions de son grand-père tout en égayant la carte d'accents nouveaux, il l'épura, cultivant lui aussi son jardin et y trouvant souvent inspiration, il mit de nouvelles couleurs dans les assiettes. Son fils Michel, ex-élève de l'Ecole Hôtelière de Strasbourg ( milieu des années 70 ) voyagea beaucoup, travailla dans un restaurant de Vancouver, passa chez les Haeberlin, travailla avec Alain Sanderens et naturellement avec son père, il est depuis treize années à la tête de l'établissement.
Nous avons aimé la cuisine de Robert Husser et aujourd'hui nous adorons celle de Michel. Sa bouchée à la reine ( élue meilleure bouchée à la reine d'Alsace 2010 ) est un monument. Le chausson gourmand à la truffe noire du Périgord est à tomber par terre, sans oublier la noix de ris de veau français caramélisée, fricassée de penne aux girolles des Vosges qui à elles seules méritent***. Mais soyons honnêtes nous nous sommes déplacer pour déguster sa choucroute. Vous me direz que vient faire une choucroute dans un restaurant gastronomique étoilé au Guide Rouge , he bien si vous ne deviez en goûter qu'une seule dans votre vie, faites le déplacement jusqu'à Marlenheim ( 20 km de Strasbourg) pour aller savourer cette choucroute au cochon de lait et foie gras fumé ! Ce n'est pas bon , c'est sublime !!! : choux tendre, parfumé, moelleux, nem de pieds de porc, boudin noir à la cannelle et l'échine sont à se rouler par terre et par dessus le tout une tranche de foie gras fumé qui m'a fait monter les larmes aux yeux ! Je l'avais goûté par son papa il y a bien longtemps, le fils l'a ressuscité. Je vous passe sur les desserts plus merveilleux les uns que les autres (Yannick Tempel aux commandes ), le restaurant et l'hôtel ont été totalement réaménagés, le service est sans faille, le sommelier, à qui vous pouvez faire confiance, ne vous forcera pas à liquider votre livret A et bravo au second de Michel Husser, Alain Beller, 15 ans au Crocodile auprès de son maître le grand Emile Jung.
Marlenheim est le premier bastion de la route des vins en Alsace, c'est une petite ville charmante, coquette, adossée à son vignoble.
Au Cerf c'est toute l'Alsace qui vous accueille, chaleureuse, traditionnelle et actuelle.



Mise en bouche

La fricassée de girolles des Vosges, fleur de courgette farcie, oeuf poché

Les langoustines rôties et nems de tourteau, condiment à la mangue et curry, salade rafraîchissante

Les raviolis de tourteau au bouillon Thaï à la coriandre fraîche

La choucroute au cochon de lait et foie gras fumé

 Mignardises

Le choix du Sommelier ( remarquable, nous avons été au domaine en acheter)
Riesling 2010 de chez Roland Schmitt

La fraîcheur aux fruits rouges et abricot, son sorbet à la fraise, écume à la noix de coco


Le baba à l'Alsacienne au Kirsch


La partition de sorbets et glace à la vanille " comme un vacherin"








De gauche à droite, Michel Husser, Yannick Tempel et Alain Beller

Le Cerf *
Hôtel, restaurant
30 rue du Général De Gaulle
67520 Marlenheim
tél: + 33 (0) 3 88 87 73 73
www.lecerf.com
info@lecerf.com







8 commentaires:

  1. Je suis heureux que vous puissiez remettre cette adresse à sa juste valeur c'est à dire au niveau de deux étoiles au guide Michelin , je suis strasbourgeois de naissance et mon père m'emmenait déjà au Cerf , j'y suis resté fidèle c'est une excellente adresse chaleureuse et gastronomique
    Frank

    RépondreSupprimer
  2. j'ai vu les commentaires sur Facebook et notamment l'un des intervenants s'indignait de la perte d'une d'une des étoiles d'Emile Jung lorsqu'il était encore en activité, c'est honteux de la part du guide Michelin, cet homme généreux et sympathique qui a passé sa vie aux fourneaux aurait mérité de mieux terminer sa carrière , Paul Bocuse vaut-il encore 3 étoiles, Georges Blanc également JE DIS NON et NON !!!!
    Raphaël

    RépondreSupprimer
  3. @ Raphaël

    Bravo pour votre franchise et votre jugement je suis tout à fait d'accord avec vous
    Nadine

    RépondreSupprimer
  4. Michel Husser est un excellent et grand chef son père l'était également , quand je vois ce que donne le Michelin à certain restaurant et vce qu'il font sur d'autre , j'ai définitivement arrêté de l'acheter et de le consulter
    Bertrand de Colmar

    RépondreSupprimer
  5. le guide Michelin reste une référence il est incontournable et les touristes l'utilisent par quoi le remplacer ? cherchez bien il n'y a rien d'autre
    Dominique

    RépondreSupprimer
  6. Nous sommes de fidèles clients de l' Auberge du Cerf depuis des années, toujours satisfaits et toujours admirablement bien accueillis , la famille Husser est une belle famille de restaurateur , nous sommes heureux d'avoir en Alsace un tel établissement
    Marion et louis

    RépondreSupprimer
  7. Le guide Michelin, histoire de gros sous pas autre chose, idem pour le Gault, merci la Fourchette , fiez-vous plutôt aux avis des consommateurs ce sont eux les vrais inspecteurs, les autres , bidons, copains , mercantiles et compagnie !
    Un client excédé par mes bobards des guides

    RépondreSupprimer
  8. C'est le moment d'aller visiter l' Alsace c'est peut-être la saison la plus belle , s'arrêter ensuite dans une bonne auberge , quoi de plus agréable , elle est pas belle la vie ?
    Renaud

    RépondreSupprimer

Archive du blog