Maison de qualité

Maison de qualité
On ne fait du bon qu'avec du très bon ( Prosper Montagné )

mardi 14 août 2012

Prosper à découvrir par Alain Kritchmar, L'Oasis à La Napoule

En 1954 c'était au départ une simple pension de famille. C'est là qu'un ancien élève du grand Fernand Point, ( La Pyramide à Vienne ) un certain Louis Outhier  commencera à officier. Son talent finira par payer, en 1960 L'Oasis deviendra la "meilleure pension de la ville" et s'offrira une première étoile au Guide Michelin, en 1965 le second macaron sera au rendez-vous avec pour consécration 3 étoiles au Guide Rouge dès 1970.
En 1981, Louis Outhier remarque Stéphane Raimbault qui du haut de ses 24 ans, vient d'être récompensé par deux étoiles au restaurant Gérard Pangaud à Paris. Il le fait descendre à La Napoule puis lui fait prendre son envol pour Osaka en qualité de Chef ambassadeur au "Plaza Hôtel". En 1988, Louis Outhier souhaite prendre sa retraite et propose à Stéphane de lui succéder. Ce-dernier, prudent et impressionné par l'envergure de l'investissement, préférera s'abstenir. Fait unique dans les annales à cette époque, Louis Outhier rendra alors son tablier et ses 3 étoiles au Guide Michelin , après 34 ans de travail sans relâche, L'Oasis fermera ses portes.
Cependant, l'idée de la succession fait sont chemin et en 1991, Stéphane, enfin déterminé, convainc le groupe japonais " The Plaza Hôtel", qui l'employait alors, d'investir sur la Côte D'Azur et de le laisser gérer l'institution qu'était L'Oasis. Le défi est relevé, il obtiendra deux étoiles et en 1999, pleinement propriétaire de son établissement, associé à ses frères Antoine et François, commencera l'envolée "raimbaldienne" de L'Oasis.
Les  frères Raimbault.
Tout d'abord Stéphane, École Hôtelière de Paris Jean Drouant. La Grande Cascade auprès d' Émile Tabourdiau, puis Gérard Pangaud où il obtiendra à 24 ans 2 étoiles au Guide Michelin et 9 années au Japon dans le Groupe The Plaza Hôtel.
François, apprentissage de la pâtisserie chez Lucien Peltier à Paris, puis le luxueux hôtel Okura à Tokyo en tant que Chef Pâtissier.
Antoine, CAP de cuisine en poche il passera une année à Paris <<Chez Pauline>> rue Villedo, après une année à ravir les papilles des officiers du Mess <<Taone>> lors de son service militaire à Papeete, il reviendra en Métropole pour faire l'ouverture parisienne de Michel Rostang en tant que commis, où il deviendra rapidement, second de cuisine.
L'avis du Club Prosper Montagné : L'Oasis a retrouvé l'excellence que nous avions connu du temps de Louis Outhier. C'est une cuisine totalement accomplie, élaborée avec goût et raffinement. Les produits des petits producteurs locaux du marché Forville à Cannes sont mis à l'honneur et travaillés avec soin. Créativité, qualité et symbiose complète entre les trois frères, font de cette adresse une des plus belles étapes de la Riviéra qu'il ne faut en aucun manquer, le "bistrot" et la boutique complète cette belle institution pour notre plus grand plaisir.
Crédit photos, Patrick Fleury, Président PACA, Club Gastronomique Prosper Montagné






Amuse-bouche: gougère, panais carotte, poivron, triangle paprika cacahuètes, roulé chocolat chèvre

Soupe de poisson de roche en gelée à l'instar d'une bouillabaisse

Émietté d'esquinade et coeur de palmier frais au caviar de pomelos à l'huile de verveine pimentée

Carpaccio de truffes de la Saint Jean en salade de coeur de palmier frais de Thaïlande

Coquilles Saint-Jacques et moules de Bouchot en bourride napoulaise légère au pistou

Quasi de veau aux citron, miel et olives, travers caramélisé, tian bayeldi niçoise

Sorbet

Caravane de desserts, mignardises et guimauves




Restaurant L' Oasis**, Grand Chef Relais & Châteaux
Maître Cuisiniers de France
Stéphane, Antoine et François Raimbault
Rue Jean-Honoré Carle, 06210 Mandelieu La Napoule
tél : 04 93 49 95 52



1 commentaire:

  1. La Napoule et l'Oasis sont l'une des mes destinations préférées
    Harold

    RépondreSupprimer

Archive du blog