Maison de qualité

Maison de qualité
On ne fait du bon qu'avec du très bon ( Prosper Montagné )

jeudi 22 mars 2012

A découvrir par Alain Kritchmar, Billet d'humeur....

J'avoue que l'actualité ne m'incite pas trop à aller visiter des établissements, la gastronomie me reste un peu sur l'estomac en ce moment. Je suis comme beaucoup d'entre vous très certainement sous le choc du déroulement des tragiques évènements de ces derniers jours. Alors l'estomac n'y étant pas je vais attendre que ça se passe. Quand je me trouve dans cet état d'esprit et que j'ai la tête "dans le sac" ce sont les bouquins qui me redonnent un peu de réconfort et qui me réconcilient avec la vie.
Il y en a un particulièrement que j'aime, c'est celui d'un type que j'adore : Cavanna.
Tout le monde connaît François Cavanna, c'est Charlie Hebdo. Ses complices de l'époque : Wolinski, Willem, Siné et aussi les Cabu, Philippe Val, Gébé et encore pour les plus jeunes avec Charb, Luz, Tignous, Riss et beaucoup d'autres joyeux compères à la plume et à la langue bien affutées.
Et voilà que notre Cavanna nous sort un bouquin plein de tendresse, plein de nostalgie et de belles images :
Sur les murs de la classe. C'est un album qui réunit plus de cent cinquante planches pédagogiques ou de tableaux didactiques publiés entre le milieu du XIXè siècle et les années 1960.
François Cavanna : << Chacun se souvient de ces planches qui rythmaient les leçons tout au long de la journée de l'écolier. Les plus anciennes illustraient la "leçon de morale" qui ouvrait la classe avant que l'instituteur ne les commente par quelques histoires édifiantes....>>
Où sont passées les leçons de morale...?
François Cavanna s'aidant de ses propres souvenirs de la communale, retrace avec humour dans ce livre, la vie des écoliers qui ont été à tout jamais marqués par ces images.
Avec lui nous redécouvrons ces planches qui ont traversé les générations, véritables petits chefs-d'oeuvre de minutie et de poésie.
En souvenir de tous les écoliers, vivants ou disparus...










Sur les murs de la classe
François Cavanna
Editions Hoëbeke


2 commentaires:

  1. Cela me rappelle mes livres de classe lorsque j'étais enfant , j'ai connu certaines de ces images, hommage ému pour clin d'oeil à l'actualité
    Bernard

    RépondreSupprimer
  2. il n'y a plus de morale, il n'y a plus rien, plus de respects et plus de valeurs, dommage tout cela avait du bien et ça faisait du bien , à méditer Fabienne

    RépondreSupprimer

Archive du blog