Maison de qualité

Maison de qualité
On ne fait du bon qu'avec du très bon ( Prosper Montagné )

lundi 30 janvier 2012

A découvrir par Alain Kritchmar, Le Goutillon à Chantilly

Une partie de notre boulot ( fort agréable je dois l'avouer, je ne vais pas cracher dans la soupe ) c'est aussi de vous faire découvrir de bonnes petites adresses où il fait bon se ressourcer de vraies cuisines sincères comme on les aimes.
Après être partit d'Ory la Ville (à pieds....) avec mon pote Jean-Pierre, grand marcheur et arpenteur de bois et de sous-bois, nous sommes arrivés après deux heures et demi de marche en forêt de Chantilly, au Goutillon, sis dans la belle ville du Duc D'Aumale.
La marche ça creuse et c'est l'esprit mais surtout le ventre léger que nous nous sommes attablés. Jean-Pierre m'avais prévenu, il m'avait dit : tu vas voir c'est plutôt rustique mais ça vaut le déplacement. Effectivement c'était rustique... mais qu'importe l'écrin, seul le contenu nous intéressait et  le contenu valait effectivement nos efforts. Le lieu : un bistrot à l'ancienne où se retrouve les amateurs de bonne chère de Chantilly du monde des courses et de la politique ( vous savez qui est le maire de Chantilly )
Le Goutillon c'est un endroit où l'on mange, un endroit où faut pas chipoter, un endroit où l'on ne rigole pas avec la nourriture, c'est du sérieux, du sacré !  Petite anecdote, deux couples d' Anglais en visite au château venus reprendre quelques forces avant d'arpenter la cour pavée des écuries, commandent deux entrées et deux desserts, réponse du patron : Here, it is not MacDo! Non mais où ils se croient, on n'est pas dans un roman de la Comtesse de Ségur ici !
Voilà l'ambiance vous avez compris, faut arriver avec l'appétit solide et surtout ne rien laisser dans l'assiette.
Au fait comment est l'assiette ? du vrai, du bon, Dub.... vous vous rappelez de la pub dans le temps pour cette marque d'apéritif ? là c'est du vrai, du bon, du Goutillon, produits irréprochables de première qualité ( le patron va à Rungis chercher viandes, poissons et légumes ) le chef cuistot les bichonnent à l'ancienne, faut que ça mijote lentement pour les ragoûts, les daubes, les pots au feu, faut que les poissons soient cuits rosé à l'arête, que les légumes soient croquants et que le vin de petits propriétaires soit vif et gouleyant.
On est repartit ( toujours à pieds ) refaire les 12km qui nous séparaient de Chantilly à Ory, heureusement, vu le rhum au baba que nous avait servit Maxime le fils du patron, si nous avions pris la voiture et si la maréchaussée nous avait fait souffler dans le ballon ( en parlant de ballon, ils ont un petit Chardonnet du Pays d'Oc....) on aurait terminé la journée en garde à vue.

 mon pote Jean-Pierre

Salade de topinambour au foie gras

Côte de veau aux champignons des bois

Rognon de veau flambé au cognac

Aile de raie aux câpres

Rhum au baba
























Maxime ( le fils du patron ) et Mémé (au service)


Le Goutillon
61 rue du Connétable, 60500 Chantilly
tél : 03 44 58 01 00
      096 2 53 79 74
(comptez une cinquantaine d'euro, vin et sourire inclus)

4 commentaires:

  1. ça fait toujours plaisir des adresses comme celle-là, quand je vois que Monsieur Simon dans son blog met dans les 10 meilleures tables de Paris une adresse comme le Baratin où l'accueil laisse plus qu'à désirer et la cuisine est loin de se taper le cul par terre, je rigole doucement
    Momo

    RépondreSupprimer
  2. Monsieur Simon toujours aussi snob , deux expériences au Baratin qui ne me laissent totalement de marbre.
    Sophie B.

    RépondreSupprimer
  3. Et comment peut-on nous envier le Chateaubriand ? Gagnaire oui, L'astrance je confirme mais mettre le Chateaubriand ou le Baratin dans les dix restaurants que le monde nous envie c'est de la foutaise ou de la communication médiatique en fait il faut bien que les journalistes écrivent quelque chose et souvent n'importe quoi
    Valérie

    RépondreSupprimer
  4. ras le bol des émissions TV type un dîner ou top chose ou panique en cuisine la vraie cuisine c'est autre chose que le show biz ou des classements bidons . Certains chefs feraient mieux de rester dans leur cuisine et de bien s'occuper de leur clientèle au lieu d'aller faire les beaux et les belles devant les caméras, stoooooop!!!!!
    Bastien

    RépondreSupprimer

Archive du blog