Maison de qualité

Maison de qualité
On ne fait du bon qu'avec du très bon ( Prosper Montagné )

dimanche 6 novembre 2011

Prosper à découvrir par Alain Kritchmar, Joël Robuchon au Métropole


Le Métropole à Monte-Carlo, ça fait rêver non ? Monte-Carlo, on imagine déjà la Riviéra, les belles dames, les luxueuses limousines, le casino et les messieurs en smoking. On imagine la Belle Époque où la gentry venait se reposer des affres de la vie trépidante de Paris ou de Londres ( ou d'ailleurs si ça vous fait plaisir). Tenez, rien que le nom : La Société des Bains de Mer qui gère entre autre le casino, ce nom a un côté un peu suranné n'est-il pas? les bains de mer, ça fait maillot de bain à rayures façon pyjama pour les messieurs, grand chapeau et ombrelle pour les dames.
Et les Années Folles ? le charleston, les garçonnes et les nuits endiablées, perles, champagne et caviar ça devait être aussi pas mal....bon allez stop la machine à remonter le temps, Monsieur Wells aux oubliettes et retour au temps présent.
Aujourd'hui Monte-Carlo c'est toujours les belles bagnoles, les belles nanas, la jet set et les sportifs qui essaient de payer moins d'impôts, c'est VIP, c'est luxe, c'est pas donné à tout le monde et ça fait toujours rêver.
Nous sommes donc aller rêver à Monte-Carlo en compagnie de Joël Robuchon et de son chef Christophe Cussac. Ils nous avaient préparé un dîner aux accents méditerranéens, je vous en donne la teneur, le privilège et le menu par dessus le marché (c'est gratuit).

Le Citron de Menton à la vanille et sa pulpe anisée
L'Aubergine en caviar avec de jeunes légumes croquants
La Crevette dans une boulette au bouillon de kombu
La Fraîcheur granitée de pommes rouges au Calvados (ça c'est pas méditerranéen le Calvados, mais faut pas être chauvin) 
La Baudroie relevée d'une bourride à l'onctueux de soubressade, 
Le Veau, la joue en pastilla de fruits secs avec une purée de pomme de terre ( la Robuchon, vous connaissez ?.....) 
Les Vendanges en compotée de raisins, muscat et sorbet aux pêches de vignes
Le Chocolat Tendance crème onctueuse au chocolat Guanaja, glace ivoire au biscuit Oréo
Grand Marnier, Cuvée Louis Alexandre 
et pour finir le Fin Moka escorté de "macarons monégasque" 

Et pour ceux qui auraient eu encore une petite faim, cassoulet, choucroute et tête de veau pour le souper ou le p'tit dèj. (je rigole bien entendu).
Je ne vais pas commencer à dire merveilleux, sublime, mon dieu, ciel mon mari, c'est pas possible ils sont plusieurs et tout et tout ( rien à voir avec mon copain Touitou ),  c'est Robuchon et Cussac, deux grands de la gastronomie Française, tout a été dit sur eux alors motus, encore merci messieurs, sous nos applaudissements et à la prochaine fois si vous le voulez bien !


La Crevette, une boulette au bouillon de kombu

La Baudroie, relevée d'une bourride à l'onctueux de soubressade  
( la soubressade, c'est un morceau de porc cru et séché pour ceux qui ne savent pas)
(excusez l'assiette, le Maître d'hôtel tremblait un peu)

Le Veau, la joue en pastilla de fruits secs avec une purée de pomme de terre

Les Vendanges en compotée de raisins, muscat et sorbet aux pêches de vignes

le Chocolat Tendance, crème onctueuse au chocolat Guanaja, glace ivoire au biscuit Oréo

 Le Macaron Monégasque


Hôtel Métropole Monte-Carlo - Restaurant Joël Robuchon Monte-Carlo
4 avenue de la Madone, MC 98007 Monaco
Tél : (+377) 93 15 15 15 
metropole@metropole.com




2 commentaires:

  1. grande table que le Métropole, grand monsieur que Joël Robuchon, et Monte Carlo toujours aussi belle
    Fabien

    RépondreSupprimer
  2. la riviera ça a toujours eu le côté glamour en plus quand c'est un grand chef au fourneaux mais c'est pas abordable pour les pauvres péquins que nous sommes Jean-Louis

    RépondreSupprimer

Archive du blog