Maison de qualité

Maison de qualité
On ne fait du bon qu'avec du très bon ( Prosper Montagné )

mercredi 18 février 2015

Les cinq premières minutes

Les cinq premieres minutes, se sont les plus importantes. Celles où l'on passe la porte, celles où l'on vous accueille, celles qui compteront et qui marqueront pour une grande partie le bon ou le mauvais souvenir de votre repas. On est heureux que vous soyez là, on va essayer de vous faire plaisir, essayer de vous faire passer un bon moment, vous faire oublier durant une heure ou deux les soucis de l'existence, la morosité ambiante et vous régaler de notre savoir faire. Voilà ce que tous restaurateurs digne de ce nom devraient se dire et surtout mettre en pratique lorsque un client passe la porte de leur établissement. On pardonnera de petites fautes si le sourire fut présent, si la gentillesse fut de mise, mais l'on ne se souviendra, même après un  repas exceptionnel, d'un manque d'amabilité, d'un mauvais accueil, d'un service nerveux et expéditif, d'un chef oubliant de saluer une table ou d'un maître d'hôtel peu attentionné. L'on constate depuis quelques années une grande amélioration à ce niveau, il reste encore malheureusement quelques dinosaures qui feraient bien de réviser leur méthode, l'un de mes bons amis en a fait les frais la semaine passée dans un restaurant dont je tairai le nom (la Gare de Lyon n'est pas loin, à vous de trouver ), comme l'aurai chanter si bien Boris Vian : <<on est pas là pour se faire engueuler, on est là pour...>>.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Archive du blog