Maison de qualité

Maison de qualité
On ne fait du bon qu'avec du très bon ( Prosper Montagné )

jeudi 14 novembre 2013

Le comble du snobisme : manger un cassoulet à Tokyo

Oui mais pas chez n'importe qui, le seul, le vrai, celui de l'Aude du Pays Cathare,  chez Pachon ! ça fait 40 ans qu'André Pachon régale les japonais ( et les autres ) d'un fantastique cassoulet. Natif de Carcassonne (comme Prosper Montagné), ce truculent chef viens de se voir décerner la Légion d'Honneur pour la promotion et le travail accompli en faveur de la cuisine Française au Japon. Tête de file des cuisiniers français à Tokyo, il est sans nul doute le plus reconnu et apprécié par ses collègues en raison de sa gentillesse et bien entendu  par son talent. 
Mais André ce n'est pas seulement le cassoulet, c'est aussi une belle cuisine qui a su se mettre au goût du moment avec de succulentes préparations dans l'air du temps comme cette crème de radis rouge et sa croquette de brandade de bar, ou le Fuseau de saumon fumé aux avocats, crevettes et pommes accompagnées d'une salade de navet et poire au vinaigre de miel. Je dois vous dire également qu'André Pachon a plus d'une corde à son arc c'est également un grand peintre, coloriste de grand talent, son restaurant est décoré de ses oeuvres, un seul bémol malheureusement elles ne sont pas à vendre mais essayez toujours, moi je n'y suis pas arrivé...

Au centre, Monsieur Isomura, Président du Prosper Montagné Japon, à sa droite André Fournet, Président International du Club Prosper Montagné, à sa gauche,  Patrick Fleury, Président Région PACA

Crème de radis rouge, croquette de brandade de bar

Fuseau de saumon fumé aux avocats, crevettes et pommes, salade de navet et poire au vinaigre de miel

Daurade rôtie à la Sétoise

Le cassoulet du Pays Cathare



Tarte Occitane aux fruits secs, glace à l'Armagnac

 André Fournet, André Pachon



Restaurant Pachon
Daikanyama Hill Side Terrace B-1
29-18, Sarugaku-Cho,
Shibuya-Ku, Tokyo 150-0033
Tél: (03) 3476-5025
Fax: (0)  3476-5075
www.pachon.co.jp/







4 commentaires:

  1. Je ne rate jamais l'occasion quand je suis de passage à Tokyo d'aller manger chez mon ami Pachon son fulgurant cassoulet , l'un des meilleurs sans aucun doute
    Jean

    RépondreSupprimer
  2. Si mes souvenirs sont exacts, n'est ce pas André Pachon qui avait organisé un cassoulet monstre pour les rescapés de Fukushima il y a quelques années, je me rappelle des photos que vous aviez publié, beau geste
    Nancy

    RépondreSupprimer
  3. ça fait tout de même un peu loin pour aller manger un cassoulet mais quand c'est bon on ne recule devant rien
    Béa

    RépondreSupprimer

Archive du blog