Maison de qualité

Maison de qualité
On ne fait du bon qu'avec du très bon ( Prosper Montagné )

dimanche 9 juin 2013

Le Club Prosper Montagné, le Bottin Gourmand et le Magazine Régal, présentent

Quand un pâtissier de talent se met à créer un gâteau pour honorer sa ville, ça vaut la peine d'en parler. Il trottait depuis longtemps dans la tête de Bruno Lonfier l'envie de faire une pâtisserie qui serait l'image de sa ville.
Bruno Lonfier << Le château de Catinat a été construit par Jacques Poisle, grand-père de Nicolas de Catinat au tout début du XVIIème siècle. A cette époque bien entendu, il n' y avait pas de télévision ni de radio, alors on tenait "salon" pour échanger sur des sujets sérieux et d'actualité comme la science, la poésie, la politique ou la philosophie... Ces débats hautement intellectuels étaient toujours accompagnés de dégustations gastronomiques, oenologiques et de pâtisseries ! C'est ce dernier point qui m'a donné l'idée de mettre au goût du jour une pâtisserie dont le nom de baptême serait le "Catinat">>.
Cette délicate pâtisserie marie harmonieusement une pâte sablée (avec une légère pointe de sel) à une pâte d'amande fraîchement broyées avec un arôme de pistache, le tout recouvert d'un sucre glace dont le blanc rappel la fleur de lys, noblesse oblige... Le format de ce gâteau a été pensé pour faire ce que l'on appelle <<un gâteau de voyage>>. La prise en main est facile, il se transporte aisément et la mise en bouche libère immédiatement un plaisir certain. A déguster à n'importe quel moment de la journée (moi je l'adore au petit déjeuner), cette délicieuse pâtisserie accompagnée d'un bon café "molto stretto", terminera parfaitement un repas sans "plomber" votre estomac...

Le Catinat

Bruno Lonfier c'est aussi :















Pâtisserie Bruno Lonfier
40 rue Pierre Hémonnot, 95210 Saint-Gratien 
Tél : 01 39 89 01 68










1 commentaire:

  1. Je confirme : c'est un vrai régal la dégustation de votre création "le catinat"
    La cliente de vos baguettes au maïs qui ne vient pas souvent car du bout d'Enghien ça fait un peu loin !

    RépondreSupprimer

Archive du blog