Maison de qualité

Maison de qualité
On ne fait du bon qu'avec du très bon ( Prosper Montagné )

mardi 18 décembre 2012

Prosper à découvrir par Alain Kritchmar << de l'autre côté du périph>>

<<De l'autre côté du périph>> c'est là que se trouve le Pouilly Reuilly l'institution bistrotière de l' Est parisien, crée en 1893.
Mme Roussillon, épouse du "bougnat" qui faisait <<bois et charbon>> a commencé à cuisiner pour les petits artisans du coin au décès de son époux, afin de "s'occuper".
Christian Millet ( également propriétaire de La Vieille, rue de l' Arbre Sec à Paris ) a repris ce  mythique bistrot en 1999 qui appartenait jusqu'à lors à Jean Thibault. C'était l'une des adresses préférées de François Mitterand qui venait de temps en temps y faire ses agapes en compagnie de son ami Marcel Debarge, à l'époque, maire du Pré Saint Gervais.
Pascal Heurteau, le chef depuis de nombreuses années est toujours en place, il continu de nous régaler à coup d'escargots de Bourgogne, de pieds de veau tièdes en vinaigrette, d'oeufs en meurette, d'un superbe rognon de veau entier sauté à la moutarde ou aux échalotes, d'une belle côte de boeuf de 800gr pour 2 accompagnées de vraies frites au couteau comme on n'en fait plus beaucoup et de savarins aux fruits rouges et d'éclairs géants au chocolat ou au café en ce qui concerne les douceurs. Le cadre est resté dans son jus, René Clair aurait pu y tourner son <<Porte des Lilas>>  et Robert Doisneau y poser ses appareils photo. On est à 1000 lieues du chipotage et de l'échantillonnage des modes actuelles, y'a du répondant, du sérieux dans l'assiette, du "manger" pour soulager son anémie galopante et de la nourriture à faire oublier son cholestérol et son nutritionniste :

Le Pouilly Reuilly, 68 rue André Joineau, (93310) Le Pré-Saint-Gervais
tél : 01 48 45 14 59
( fermé samedi/dimanche)
carte de 50 à 70€



Les oeufs en meurette, dit <<Couilles d'âne>>

Le rognon de veau entier aux échalotes

Les éclairs géants au chocolat et café

Les babas au rhum pour ceux qui ont encore un petit creux


Et pour finir, Pascal Heurteau, le chef dans toute sa splendeur ! 






8 commentaires:

  1. Ce restaurant que je fréquente depuis plus de 20 ans est toujours mon bistrot préféré pour la ceuisine , l'ambiance et une tête de veau d'enfer
    Gilbert

    RépondreSupprimer
  2. @Gilbert
    sans oublier les éclairs gros comme une demi baguette et les bons petits vins qui sont proposés
    Maxime

    RépondreSupprimer
  3. Le nouveau patron a su garder l'atmosphère de ce bistrot à l'ancienne que je fréquentais depuis de nombreuses années , changement dans la continuité , c'est bien
    Maryvonne

    RépondreSupprimer
  4. Pour passer un bon moment entre copains/copines mais dommage que le service ne soit pas un peu plus souriant et aimable , sans cela rien à changer
    Dominique

    RépondreSupprimer
  5. Effectivement bonne adresse mais qui demanderait un service plus anjoué surtout du côté féminin
    Danielle

    RépondreSupprimer
  6. Allez ne faitesnpas la fine bouche , la cuisine est bonne, le restaurant comme on aime à encore en trouver , ça compense la raideur du service
    Gabriel

    RépondreSupprimer
  7. Pour faire la fête dans la proche banlieue de Paris
    bonne adresse à retenir Phiphi

    RépondreSupprimer
  8. Même direction que chez Adrienne ( La Vieille ) de bons bistros à l'ancienne où il fait bon manger
    Adrien

    RépondreSupprimer

Archive du blog