Maison de qualité

Maison de qualité
On ne fait du bon qu'avec du très bon ( Prosper Montagné )

lundi 12 mars 2012

Prosper à découvir par Alain Kritchmar "Miyabi" à Sens

L'injuste décision que de retirer un macaron à Patrick Gauthier, restaurant La Madeleine à Sens. Sa cuisine n'a jamais été aussi aboutie et maîtrisée qu'en ce moment. Alors on va se consoler en parlant de sa seconde adresse qui jouxte La Madeleine, Miyabi.
Rappelons que Patrick Gauthier est installé également à Ginza et que Miyabi est une émanation de ce qu'il sait faire au Japon. C'est une très belle cuisine japonaise très fine, travaillée avec art, dépouillée de tous artifices superflus et belle à regarder. Saveurs précises, subtiles et rares, synthèse de ce que Patrick, années après années, a appris et rapporté du Japon. Si La Madeleine a perdu une de ses étoiles ( il en reste tout de même une ) Miyabi mérite de la récupérer pour le décor, la gentillesse du personnel et l'excellence de la cuisine, moi je leur accorde un "Prosper" amplement mérité.





Tôfu

Légumes croquants, sel et agrumes

Kashi-agué de satoïmo

Soupe Dubin-Mushi, truffes, girolles, volaille, foie gras

Risotto d'orge, gambas de Nouvelle-Calédonie, tuile aux crevettes séchées

Joue de veau confite, galette de satoïmo, tomate farcie à la Pajonas

Kaki confit, glace Kinako

Carpaccio de nashi

Petite madeleine au thé Matacha





Patrick Gauthier, Restaurant Miyabi
1 rue Alsace Lorraine, 89100 Sens
Tél : 03 86 95 00 70
Fax: 03 86 95 37 41
(menus 36/45 et 75€)
du mardi au dimanche midi

3 commentaires:

  1. Je fréquente La madeleine depuis de nombreuses années, rien ne justifie la sanction du guide michelin ni la qualité de la cuisine, ni la qualité de l'accueil , décidément ils ont parfois des jugements bizarres
    Joachim

    RépondreSupprimer
  2. tout à fait d'accord avec Joachim la madeleine n'a pas baissé sa qualité je ne vois pas comment le guide Michelin a basé ses critères pour dégrader la qualification du restaurant c'est injuste et incompréhensible Dorothée

    RépondreSupprimer
  3. De plus en plus de restaurants japonais dans l'hexagone et c'est tant mieux; tant mieux aussi pour les chefs français qui s'en inspirent et tant pis pour ceux qui restent coincés sur le passé , sur les acquis et qui pleurent dans leur coin sur leur gloire oubliée
    Justin

    RépondreSupprimer

Archive du blog