Maison de qualité

Maison de qualité
On ne fait du bon qu'avec du très bon ( Prosper Montagné )

jeudi 10 novembre 2011

Prosper à découvrir par Alain Kritchmar, Olivier Nasti au Chambard

J'ai lu dernièrement un article d'un éminent collègue critique gastronomique sur sa déception après une visite chez Olivier Nasti. En toute sincérité je ne partage pas son avis. Je compare toujours les chefs à ces comédiens de théâtre qui chaque soir montent sur les planches et se remettent en question. J'ai été moi-même déçu de certaines prestations de comédiens de renom ou de certains grands chefs,  il est vrai que parfois il peut y avoir une méforme ; ce soir il a joué moins bien... Oui ce soir il a peut-être moins bien joué, il était peut-être fatigué, peut-être soucieux . Alors vous me direz, ils n'ont pas le droit, nous on paye, on veut que se soit parfait tout le temps! Sommes-nous toujours au top à 100% ? Pour ma part, loin s'en faut. Alors si un soir un repas a été un peu en dessous de ce que nous attendions, si un soir la déception était au rendez-vous, soyons indulgents, on reviendra essayer de nouveau dans quelques temps , et si là nous touchons le septième ciel, on aura vite fait d'oublier et l'on pourra se dire, bon sang que c'était bon, quel repas, quel chef.
Olvier Nasti, Le Chambard à Kaysersberg, c'est une affaire de famille.
 Le cuisinier, Olivier, le sommelier, Emmanuel, deux frères complices au Chambard et dans la vie. Patricia l'épouse d'Olivier, s'occupe de la Winstub, Corinne a épousé Emmanuel et centralise l'administratif.
Olivier a commencé à Belfort au Château Servi, puis chez jean Schillinger à Colmar, Olivier Roellinger à Cancale et enfin auprès de la famille Haerberlin à l'Auberge de l'Ill. Lauréat en 2007 du fameux Concours des Meilleurs Ouvriers de France, une distinction qui exprime la grande technicité, la maîtrise de l'ouvrage et la volonté d'aller toujours plus loin, c'est le caractère de cet homme. Un macaron au Guide Michelin viendra récompenser sa persévérance.
Alors comment était le repas? Rien à redire, bien sur toute la ligne, pas un défaut, pas une faute. Le presskopf de poisson sauce raifort à l'unisson, le filet de sandre en matelote de nouilles, cuisson parfaite du poisson, nouilles al dente et pour terminer le kougelhopf glacé, beau dessert de restaurant à l'exécution impeccable. En définitif pour notre ami un peu déçu du repas qu'il a fait au Chambard il y a quelques temps, je lui conseille d'y refaire un tour, d'essayer de nouveau et peut-être qu'il changera d'avis après cette nouvelle expérience.

 Le Presskopf de poisson sauce raifort

Le Filet de Sandre en matelote de nouilles

Le Kougelhopf glacé


Restaurant Le Chambard *  Olivier et Emmanuel Nasti
Hôtel ****
9-13 rue du Général De Gaulle - 68240 Kaysersberg
té: 03 89 47 10 17
info@lechambard.fr

7 commentaires:

  1. j'aime bien le Chambard, je ne comprend pas qu'un critique l'ai pénalisé, mais au fait ces critiques gastronomiques savent-ils faire la cuisine eux ? Géraldine V.

    RépondreSupprimer
  2. Géraldine, bien souvent non, la critique est facile l'exécution beaucoup plus difficile
    Norma

    RépondreSupprimer
  3. L'hôtel est magnifique, spa, massages etc... très belles chambres qui fait honneur aux quatre étoiles et la cuisine rien à critiquer , je suis un habitué de cet établissement quand je viens en Alsace j'y retournerai encore et encore même si un critique mal luné le descend jean-paul

    RépondreSupprimer
  4. je regarde votre blog pratiquement depuis le début et j'apprécie beaucoup le fait qu'il n'y ai jamais eu une remarque ou une critique blessante c'est toujours positif et je vous félicite , continuez comme cela cher Alain vous nous enchantées. je vous ai enfin vue sur une photo , enfin je crois que c'est vous , avec mes copines on a fait un pari , c'est vous ?
    un collectif de groupies

    RépondreSupprimer
  5. un peu de retenue mesdames laissez en pour les autres
    d'autres groupies

    RépondreSupprimer
  6. Alain par moment je retrouve du Boudard ou du Audiard quand je lis vos commentaires j'aime bien ça me fait rigoler et comme on a pas l'occasion de rire tous les jours j'attends avec impatience vos écrits
    claude

    RépondreSupprimer
  7. Restez-vous encore en Alsace il y a tellement de bonne choses à découvrir, Strasbourg et ses alentours pas mal non plus , Ghislaine

    RépondreSupprimer

Archive du blog