Maison de qualité

Maison de qualité
On ne fait du bon qu'avec du très bon ( Prosper Montagné )

samedi 25 février 2012

A découvrir par Alain Kritchmar, Sous les Cerisiers

Si on demande à Sakura Franck de définir son restaurant, elle répondra inexorablement ombre et lumière.
Sakura ( Fleur de Cerisier en Japonais ) c'est la recherche de l'esthétisme parfait, la fragilité intemporelle de l'art gastronomique qui nous fait basculer dans son univers subtil et étonnant.
Sakura Franck ce sont des associations idéales, des cuissons millimétrées à la limite du basculement. Sa cuisine suit le fil des saisons, une parfaite symbiose entre l'Orient et l'Occident. Elle a su recréer l'art de la cuisine Kaiseki, hymne aux divinités de la nature. Elle nous emmène dans un parcours sensoriel où nous devons découvrir à chaque instant les traditions culinaires de son pays.
Son restaurant est un endroit reposant où l'on prend plaisir à se laisser basculer doucement de la lumière vers le raffinement de l'ombre protectrice du cerisier.
La belle vaisselle origami ( l'art du pliage du papier ) en délicate porcelaine, les tissus japonais font de cet endroit une des plus belles adresses pour goûter la délicate cuisine de Sakura afin de découvrir toute l'étendue de son talent.
Créatrice de l'Ecole de cuisine Suhou à Paris où elle enseigne depuis 2002, Sakura parcourt le monde mettant son savoir et son sens de l'esthétique au service des professionnels et du grand public.


Mousse de Tofu et Gambas sauce Wasabi


Sushi au foie gras


Thon mi-cuit en croûte d'amande et sésame sauce coriandre


Daurade Royale aux fleurs de cerisier, riz au gingembre


Soupe de fraises et framboises, sorbet à l'orange


Sous les Cerisiers , Sakura Franck
12 rue de Stanislas, 75006 Paris
Tél : 01 42 77 46 24
( 38€/48€ et 68€)
(Le soir uniquement du mardi au samedi)

2 commentaires:

  1. quelle poésie, un voyage au coeur du Japon ancestral . Florent

    RépondreSupprimer
  2. que la cuisine japonaise est délicate et sensuelle, j'aime cette façon de magnifier les assiettes nous avons beaucoup à apprendre de cette culture,
    Grégoire

    RépondreSupprimer

Archive du blog